Pain, paix, liberté ! Que reste-t-il du Front populaire ?

80 après, que reste-t-il du Front populaire ?

Événement mythique inscrit au Panthéon des gauches, le Front populaire (1934-1938) a laissé des traces profondes dans la société française. Ces quatre années, tiraillées entre espoir et désenchantement, présentent une densité rare. A la séquence politique incarnée par les figures de Léon Blum et de Maurice Thorez et à la lutte antifasciste, s’ajoute un mouvement social d’une ampleur remarquable, mais aussi un foisonnement culturel sans précédent.

Jean Domenichino et Bernard Régaudiat viendront relater l’histoire d’une époque dont les sources se sont enrichies, notamment grâce à l’ouverture et à l’analyse d’archives nouvelles : celles des banques suisses, celles de Moscou, et peut être plus encore celles des départements qui révèlent avec quelle intensité le Front populaire a été vécu jusque dans chaque village de France.

Mardi 7 juin à 18h30, dans l’auditorium de la médiathèque Nelson Mandela, le débat sera présenté animé par Gérard Leidet, coprésident de Promémo.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *