PROMEMO / ORT

Les associations Provence, Mémoire et Monde Ouvrier (PROMEMO) et Observatoire et Rencontres du Travail (ORT) sont des membres partenaires du réseau MTMO.

 

Observatoire et Rencontres du Travail (ORT)

L’ORT est est association loi 1901 qui est née de la rencontre entre la découverte de l’ergologie, une démarche particulière pour appréhender les questions du travail et le constat d’un véritable « gachis  » des potentialités de vie et d’épanouissement que provoquent les nouvelles formes de travail et dont témoignent les nouvelles formes de pénibilité, la diffusion préoccupante du stress et plus largement les risques psychosociaux.

Face à ce constat, nous refusons à la fois la posture de ceux qui acceptent un « état de fait » qui écarte toute initiative d’action et l’attitude de ceux qui se replient derrière une plainte qui les écarte de leur responsabilité d’action.

Notre association vise à offrir des espaces, des dispositifs et un cadre de pensée vivants, multiformes et dynamiques pour permettre à chacun de prendre la mesure des formes d’engagement qui sont déjà là, dans toute activité véritablement investie, pour leur donner force et visibilité.

L’ORT est dans la perspective d’une transformation du travail par une approche qui prend en compte le point de vue de l’activité, autrement dit, le point de vue de ceux qui travaillent. Il s’agit de l’approche Ergologique.

L’ORT se fixe trois objectifs :

  • Être un observatoire des problèmes relatifs à l’évolution du travail humain.
  • Favoriser la rencontre des acteurs concernés par ces évolutions jusqu’à leur permettre de créer entre eux des groupes structurés.
  • Capitaliser les initiatives, promouvoir la production et la reconnaissance de ces groupes.

Par ces objectifs, notre volonté est de contribuer à faire émerger, à nourrir, là où elle n’existe pas, une vision politique des enjeux du travail. Ceci implique une prise de conscience, la mise en en débat et la conceptualisation, par et avec tous les intervenants concernés de ce que l’activité de travail représente pour le développement humain et social.

Comme l’écrivait Yves Schwartz dans le manifeste rédigé à la demande de L’ORT en 2006, « nous sommes engagés dans un militantisme paradoxal » ; « il s’agit de s’engager à prendre la mesure d’une réalité qui existe déjà, bien avant que l’on en parle ».

La vision politique de L’ORT est ouverte et doit favoriser toutes les formes de confrontation et d’expérience pouvant contribuer à penser de telles alternatives. Cette vision repose néanmoins sur un socle commun, un espace de rencontres, de débats et des interventions sociales faisant le lien entre les enjeux politiques et sociaux, des plus génériques aux plus locaux.

ORT