« La chaîne du silence », d’Agnès Lejeune

La chaîne du silence d’Agnès Lejeune, ou l’histoire tragique d’un ouvrier de chez Volkswagen Bruxelles qui, après des années de souffrance physique et psychiques, s’est suicidé sur son lieu de travail.

Le silence de ses collègues sur la signification de son geste pose toute la question de la disparition d’un esprit de solidarité qui,  il y a encore quelques années, symbolisait le monde du travail.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search